Avril-Août 1917 : dans le secteur du Vého-Reillon
L'historique du 39e RIT indique que le régiment est mis à la disposition de la 73e division dans le secteur du Vého-Reillon. Il débarque à Lunéville les 17 et 18 mars 1917 pour venir relever le 37ee RIT. Il va rester jusqu'en août dans ce secteur à la disposition de la 15e division d'infanterie coloniale.

15 mars 1917La CM2 du 81e RIT est désignée pour relever au Centre d'instruction de Blainville la CM du 39e TAL, le mouvement devra être terminé le 25 mars.

22 mars 1917Le 39e RIT remplace dans le sous-secteur le 37e RIT [secteur du Vého]. Dans la nuit, le 3e Bon du 39e RIT remplace le 2e Bon du 37e RIT. Puis dans la nuit du 23 au 24 mars le 2e Bon du 39e RIT remplace le 1er Bon du 37e RIT.

26 mars 1917Dans la nuit du 26 au 27, relève entre les unités du 39e RIT. Trois prisonniers français (un adjudant, et un sous-officier aviateurs et un soldat du 52e RIT, s'évadent pendant la nuit du camp de représailles de Leintrey, où on les employait à des travaux en 1ère ligne. Ils ramènent dans nos lignes un Gefreiter ennemi, qui avait facilité leur évasion.

27 mars 1917La 3e Cie du 39e RIT relève la 10e Cie. La 9e relève la 7e. 30 mars 1917Relève des unités du 39e RIT dans CR Rognelle Nord et 293. 31 mars 1917La 11e Cie du 39e RIT relève la 7e Cie. La 6e relève la 10e. Une cie du 39e relève une cie du 60e RIT dans CR Vého-Ouest
2 avril 1917 Le secteur de la 73e DI est divisé en 2 sous-secteurs :
sous-secteur Nord : Forêt de Parroy (346e RI)
sous-secteur Sud : Ruisseau des Amis ou Ruisseau de la Rognelle (367e RI)
Le 367e et le 39e RIT, sous le commandement du Lieutenant Colonel commandant le 367e, sont répartis comme suit :
CR Rognelle Nord - Le Commandant du 3e Bon du 39e RIT prend le commandement du secteur avec la 10e et 11e Cie du 39e RIT
Quartier Zeppelin 293 - 1 Cdt du 367e RI avec 2 cies du 367e et 1 cie du 39e RIT
CR Vého-Est - le Commandant du 2e Bon 39e RIT avec 1 cie du 367e et 2 cie du 39e RIT
Quartier Sapinières Vého-Ouest - 1 Commandant du 367e avec 3 cie du 367e et 1 cie du 39e RIT.
3 avril 1917La 11e Cie du 39e RIT relève la 7e Cie dans le secteur CR Rognelle Nord. La 10e cie prend son nouveau dispositif d'occupation au Briollet et Del Rio. 4 avril 1917La 7e Cie du 39e RIT relève la 9e Cie dans le secteur du CR Vého-Est. La 9e cantonne à Vého. Dans la nuit du 4 au 5 avril, la 9e cie relève la 5e cie dans le CR 293. La 5e cantonne à Vého-Vergers. A 3h30, quartier Sapinières, une patrouille de liaison du PR Station trouve dans le boyau de Champagne et rémène deux déserteurs ennemis, alsaciens-lorrains, du 5e rgt d'art. de campagne. 6 avril 1917Les 6e, 1ère, et 3e cie relève la 2e, 7e et la 5e. 13 avril 1917Le 2e Bon relève le 3e Bon dans le CR Rognelle Nord et 293. 20 avril 1917CR Rognelle Nord : PC Blémerey : 2 cies du 39e RIT et 1 cm du 39e RIT sous le commandement d'un chef de bataillon du 39e RIT.
Quartier Zéppelin 293 : PC Reillon, 1 cie du 39e RIT sous le commandement d'un chef de bataillon du 356e RI.
CR Vého-Est : PC Vého-Verges : 2 cies et 1 cm du 39e RIT et 1 cie du 356e sous le commandement d'un chef de bataillon du 39e RIT avec l'adjudant major du 356e.
Quartier Sapinière Vého-Ouest : PC 4 chemins 1 cie du 39e RIT.
23 avril 1917 Le IIIe Bon relève le Ier Bon.


16 mai 1917 :Les 10, 11e et 9 Cies relèvent les 1ère, 3e et 2e. 24 mai 1917 :Un blessé au 39e RIT. Dans la nuit du 24 mai Le 1er bon du 39 relève le 2e Bon dans le quartier Sapinières Vého-Ouest et dans le CR Vého-Est. Fin mai début juinLa 73e div quitte le secteur. Elle est remplacée par la 15e DIC, le 39e RIT demeure au Vého - Le régiment est mis à disposition de la 15e DIC.

Plan extrait du JMO du 346e RI - © Ministère de la Défense/Mémoire des hommes.

Août 1917 4 août 1917l'ennemi déclenche une attaque surprise.

Liste des soldats tués, blessés, disparus aux combats du Vého Août 1917

Combats du Vého d'après l'historique du 2e RIC.Source : Le site de la commune de Blâmont.

Ci-dessous, carte tirée du JMO de la 40e div, avec la position des bataillons du 39ee RIT au 26 mars 1917.



Extraits du JMO de la 15e div coloniale
4 août 1917 : le 4 août à 1 heure du matin après une nuit très calme, l'ennemi déclenche soudain un violent bombardement par minens et obus de tous calibres d'Emberménil au PR Ginal (NR du Reillon).[…] Sur tout le secteur du Reillon Vého s'engage une lutte, parfoir au corps à coprs].
Le P.R Cuisinier [?], tenu par un peloton de la 11e Cie du 39e RIT est assailli moins violemment par l'ennemi qui se replie sous le feu d'un FM.[…]

Le PR Belgique a été attaqué en même temps que le PR Poncheville. La garnison était d'un peloton de la 9e Cie du 39e RIT commandé par le lieutenant Deslandes qui blessé dès le début de l'action abandonna la défense de l'ouvrage. Il es probable que les défenseurs des PR furent surpris et n'opposèrent qu'une faible résistance. Nos pertes dans cet ouvrage furent : 5 tués - 10 blessés - 35 disparus.

Le PR Remabois placé sous le commandement du capitaine Fauvelle, commandant la 9e comapgnie du 39e RIT est défendu par un peloton de cette Cie et une demi-section de la 10e Cie.

Dès le début du bombardement le PC est détruit et ensevelit le capitaine Fauvelle ainsi que le lieutenant Angelis du 7e RAP effectuant à ce moment une ronde dans le P.R.

De l'interrogation des prisionniers, il résulte que l'attaque a été montée par l'ennemi avec un soin particulier et que des effectifs puissant (700 à 800 hommes) y ont été employés.[…]

Nos pertes furent les suivantes :
Tués Blessés Disparus
2e RIC 5 29 2
67e BTS 11 26 7
39e RIT 9 13 42
13 août 1917Relève du 3e bataillon du 39e RIT par le 2e Baton du 39e RIT dans les C.R. Veho Est et Veho-Ouest. 18 août 1917La 175e brigade est mise à la disposition de la 15e DIC pour relever dans la nuit du 22 au 23 août les 18e et 39e RIT. 22 août 1917Relève du 39e RIT par les 1er et 3e Bon du 82e RIT CR Roquelle-Nord et Vého-Est. 23 août 1917Le 82e RIT relève le 39e RIT dans la nuit du 22 au 23 dans le s/secteur Sud. Après relève le 39e RIT se rassemble à Lunéville. Dissolution du 39e RIT

25 août 1917Le JMO du 81e RIT signale qu'il va recevoir un renfort de 500 hommes du 39e RIT. 27 août 1917Le 82e RIT reçoit en renfort 550 hommes (gradés compris du 39e RIT Dissous.[note: équivalent 2 ou 3 cies].
Le 81e RIT va toucher du 39e RIT 540 hommes, dont une musique complète. Un premier détachement de 300 hommes arrivent le 27 août.[note: équivalent 2 ou 3 cies].
1er septembre 1917Environ 360 hommes sont arrivés provenant du 39e RIT.

Note: Il est difficile d'apprécier précisément à partir des fiches matricules si les soldats ont été versés en fonction de leur bataillon du 39e RIT. Néanmoins il semble que la plupart du 1er et 2e bon se répartissent entre le 81e et 82e RIT. Le 3e Bon dans le 83e et 84e RIT.

Pour suivre la destinée des soldats du 39e RIT dans leur nouvelle affectation :
358e reg d'infanterie - 71e div.
370e reg d'infanterie - 71e div.
40e reg territorial
81e reg territorial
82e reg territorial
83e reg territorial
84e reg territorial
85e reg territorial
91e reg territorial